Lecture d'un Article

Fall TV Preview – ‘Nashville’ : c’est bien plus que de la country

Publié par Réagir

‘Nashville’ débarque à partir du 11 Octobre sur la chaîne américaine ABC

Présentation :

Nashville est une série créée par Callie Khouri (Thelma et Louise) et produite par R.J. Cutler (The September Issue) Callie Khouri et Dee Johnson (The Good Wife). Le pilot a été réalisé par R.J. Cutler.

[hr]

Casting :

Connie Britton (Friday Night Lights), Hayden Panettiere (Heroes), Eric Close (FBI: Portés Disparus), Powers Boothe (24 Heures Chrono), Charles Esten (Big Love), Sam Palladio (Episodes), Clare Bowen (Summer Bay), Jonathan Jackson (Hôpital Central) et bien d’autres encore.

Synopsis :

La série suit Rayna James, une célèbre chanteuse de country. Alors que sa carrière s’essoufle peu à peu, ses producteurs lui demandent de s’associer à la jeune et sexy Juliette Barnes qui est au top des ventes. Alors que cette décision ne plaît guère aux deux intéressées, le mari de Rayna décide d’entrer dans la course au poste de maire de Nashville.

[hr]

Mon impression :

Si vous êtes fan de Connie Britton dans American Horror Story ou dans Friday Night Lights, je ne pense pas me tromper en disant que vous allez l’aimer dans Nashville.

Connie Britton interprète Rayna James, la femme forte et indépendante qui a su construire son propre empire et qui est allée outre l’avis de son père, qui est l’un des hommes les plus puissants de la ville. Elle est également mère de famille et mariée, et la seule à ramener de l’argent. Alors le jour où on lui annonce que les ventes de son dernier album ne sont pas bonnes, cela soulève tout un tas de questions et de problèmes au sein de son foyer. Doit-elle s’arrêter ou doit-elle continuer ? Est-ce que son mari doit tenter de bâtir sa propre carrière ? Et évidemment, Connie ne fait aucune fausse note, elle incarne son personnage de la meilleure des façons.

Face à elle, il y a Hayden Panettiere qui interprète Juliette Barnes qui s’avère être hautaine et une vraie garce avec son entourage. Et cela ne fait que se confirmer lorsqu’elle rencontre Rayna James pour la première fois, c’est le point de départ de la rivalité entre les deux femmes. De plus, la proposition du label ne fait qu’empirer les choses, la guerre est donc bel et bien déclarée.

Lorsqu’on creuse un peu plus l’histoire de Miss Barnes, on nous aide à comprendre en partie son comportement et par la même occasion à la rendre un peu plus sympathique. On aimera donc la détester mais on aimera aussi la voir dans des moments de faiblesse.

Hayden Panettiere et Connie Britton

Au bout du compte, j’ai hâte de découvrir d’autres confrontations, la seule qu’il y a dans le pilot annonce d’ores et déjà de grands moments et certainement les meilleurs, qui exposent l’hypocrisie ou même la méchanceté de chacune, c’est amusant et à mon avis elles n’ont pas fini de se mettre des bâtons dans les roues.

Du côté des hommes, ça se bouscule, je retiens surtout Charles Esten, qui joue Deacon, il est compositeur et guitariste pour Rayna et il est quelque part encore amoureux d’elle, mais il semble toujours choisir la mauvaise fille, c’est certain que leur relation sera mise à rude épreuve dans la suite.

Le pilot introduit un grand nombre de personnages et à la manière de Smash, Nashville s’intéresse à l’ensemble du monde de la musique, parmi les personnages il y a donc aussi bien les stars que les producteurs, compositeurs et jeunes talents qui rêvent de monter sur scène.

Il est donc dur de parler de tout ce beau monde, et d’ailleurs par moment je me sentais vraiment perdu, vous aurez certainement du mal à retenir les prénoms ou même à différencier certains. Pour faire court, les intrigues de chacun ne sont pas dénuées de sens et sont vraiment prometteuses.

À tout cela s’ajoute une trame politique avec Eric Close, qui joue le mari de Rayna, même si il fait un choix crucial qui est parfaitement justifié et introduit, je ne suis pas convaincu par cette trame subsidiaire, je pense vraiment qu’ils ont assez de matières avec tout le reste du casting et ça risque de ne pas plaire à tout le monde.

Mais après tout pourquoi pas, je pense qu’on peut être surpris et j’attends de voir comment cela pourra fonctionner et peut-être que tout compte fait ce sera l’une des meilleures idées.

Pour finir, là où Nashville réussit et il faut le dire, c’est la musique ! Ce sont des musiques composées spécialement pour la série, c’est donc original, ce n’est pas du déjà vu et je meurs d’envie d’entendre les versions complètes. Je me suis repassé en boucle la fin avec la ballade interprétée par Sam Palladio et Clara Bowen et vous ferez de même.

[hr]

Verdict – 9/10 :

Nashville est une série sur la musique country mais pas seulement, c’est ce qui fait sa force. La créatrice et le réalisateur ont réussi à introduire leurs personnages dans un monde qu’ils ont bien pensé, bien construit et réaliste. Que dire de plus ? Je n’hésite pas à surnommer Rayna James la ‘Good Wife’ de ‘Nashville’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*